FCPR Entrepreneurs & Rendement N°5.

Entrepreneur Invest
Découvrez le FCPR Entrepreneurs & Rendement N°5 des garanties avec le FEI qui couvre 50% à 80% des pertes en capital éventuelles !

En résumé

Pourquoi investir dans des PME au travers d'obligations ?

UNE DEMANDE DES ENTREPRISES EN HAUSSE :
Bâle III, en imposant de nouvelles règles prudentielles, implique que les banques auront de plus en plus de difficulté à prêter aux PME. Nous pensons
que cette situation de réduction de l’offre de crédit augmentera le nombre d’émissions d’obligations simples ou convertibles de PME accordant
beaucoup d’importance à leur capital et refusant de se faire diluer.

DES OPÉRATIONS MENÉES EN PARALLÈLE AVEC LES BANQUES :
Les banques considèrent les obligations convertibles comme des quasi-fonds propres. À ce titre, les entreprises acceptent un taux élevé car
elles leur permettent d’obtenir un financement bancaire. Les obligations convertibles non cotées émises au 1er semestre 2020 affichent des taux
actuariels moyens de 10 % à 12 %* par an, pour une maturité de 5 ans. Toutefois, le remboursement du capital et le paiement des intérêts restent
dépendants de la santé financière de l’entreprise et ne sont pas garantis. Ils peuvent donc conduire à une perte en capital. Les taux d’intérêt des
émissions futures sont par ailleurs susceptibles d’être revus à la baisse.
LE RISQUE DE DÉFAILLANCE
Investir dans des PME sous forme d’obligations suppose une prise de risque qui peut entraîner une perte en capital. Les chiffres publiés par
l’observatoire des entreprises de la Banque de France montrent historiquement un taux de défaut des PME qui baisse régulièrement depuis 2009.
Ceci est notamment dû à la difficulté d’accès des entreprises au financement.
Nous pensons que la situation actuelle et les incertitudes économiques devraient conduire à un renforcement des critères de financement par les
différents acteurs financiers, ainsi qu’à une nouvelle hausse de la demande d’obligations par les entreprises.
Dans le contexte actuel nous privilégierons donc les sociétés les plus matures, éligibles à la Convention de Garantie conclue avec le Fonds
Européen d’Investissement.
Les chiffres passés ne préjugent pas de l’évolution future du taux de défaillance qui pourrait être amené à changer.

Quelle est la politique d’investissement du fonds ?

Le FCPR Entrepreneurs & Rendement N°5 sera investi en totalité en obligations non cotées,
essentiellement en obligations convertibles. Le fonds n’aura pas vocation à convertir ses obligations et
sera donc vécu comme un fonds de portage obligataire daté.
Son horizon de placement est de 6 ans pour une sortie prévue à partir du 31/12/2026.
Pourquoi investir dans des obligations non cotées ?
Les obligations s’adressent aux entreprises les plus matures et les plus rentables.
Les obligations convertibles sont considérées comme des quasi-fonds propres. A ce titre, les
entreprises acceptent un taux élevé car elles leur servent de levier pour obtenir un financement
bancaire important à un taux réduit. Le coût global du financement d’une opération est en général
inférieur à 5%. Ce principe comptable permet d’avoir un rendement très élevé de l’obligation pour une
entreprise qualitative.
Les obligations convertibles non cotées génèrent actuellement une rentabilité brute moyenne de 9%
à 12% par an. Elles seront remboursées à 5 ans, ce qui permet une bonne liquidité et une durée courte
du fonds.
→ Entrepreneur Invest est un acteur majeur de ce marché et a financé plus de 170 émissions de
titres obligataires depuis le 1er janvier 2012.

L’épargne est-elle disponible à tout moment ?

Il s’agit d’un produit illiquide, avec un horizon de placement de 6 ans, pouvant être prorogé 2 x 1 an,
soit 8 ans maximum. Avant cette date, et hors cas de déblocage anticipé spécifique (décès, invalidité,
licenciement), les avoirs seront bloqués.
Dans le cadre de l’assurance-vie, certaines compagnies d'assurance peuvent garantir la disponibilité
des fonds au client. Celui-ci pourra donc à tout moment arbitrer le support ou racheter son contrat. Des
pénalités peuvent toutefois être prévues.
Des avantages fiscaux à la sortie :
1/ Une souscription réalisée dans le cadre d’une enveloppe fiscale bénéficiera de la fiscalité spécifique
de la dite enveloppe (PEA-PME, contrat d’assurance-vie).
2/ Une souscription en nominatif pur ou dans un compte-titres profitera de la fiscalité favorable du
FCPR :
En optant pour le remploi automatique (= capitalisation) :
- Personnes physiques : exonération de l’impôt sur les plus-values après 5 ans de détention
(hors prélèvements sociaux) ;
- Personnes morales soumises à l’IS : imposition forfaitaire à 15% au lieu du taux IS normal.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !
close linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram